Ravensong : ou les coulisses de l’écrivain
Actualité

Ravensong : ou les coulisses de l’écrivain

TJ Klune, auteur de la série Le Clan Bennett, dont nous avons publié le premier tome « Le chant du loup » en décembre 2016, va mettre en ligne 8 articles en attendant la publication en VO du second tome, « Le chant du corbeau ». Nous avons décidé de les traduire et de vous les partager.
Si vous n’avez pas encore lu les précédents articles, ils sont disponibles ici !

C’est pour bientôt, hein ? Je me suis éclaté à écrire ces articles menant à la sortie, même si je sais que beaucoup d’entre vous (comme moi) veulent simplement que ce PUTAIN DE LIVRE SORTE ENFIN !!!

Ça va passer très vite, vous verrez. Promis.

En réfléchissant à ce que je voulais faire pour l’article de cette semaine, j’ai repensé aux réponses que j’ai eues sur des articles précédents concernant ce livre et d’autres. Une chose qui m’a frappé est le nombre de personnes qui apprécient le coup d’œil en « coulisses » pour savoir ce qui se passe pendant le processus d’écriture. C’est beaucoup plus de travail que les lecteurs semblent parfois l’imaginer. Il y a l’écriture du livre en lui-même, puis la bêta-lecture, puis des mois et des mois et des mois de travail éditorial, puis ensuite la relecture de la version éditée, et enfin l’épreuve (ce à quoi le livre ressemblera dans sa forme finale). Il y a des hauts et des bas à chaque étape, et cela commence avec le premier round de travail éditorial, qui est toujours un haut pour moi, jusqu’à la toute dernière lecture où, à ce moment-là, j’en ai tellement marre de cette fichue histoire que je ne veux plus jamais la lire.

Mais aujourd’hui, je voulais me concentrer sur l’écriture elle-même de l’histoire avec une petite anecdote suivie de quelques exemples qui vous montrent à quel point mon cerveau peut être dingue.

Sur mon téléphone, j’ai une application « bloc-notes ». Elle me permet de me dicter des remarques, qui sont alors transformées en mots et sauvegardées afin de pouvoir les consulter plus tard. Des idées d’histoires/bouts d’intrigues me viennent à des moments les plus incongrus, et je peux me trouver en plein milieu d’une épicerie lorsque je pense à quelque chose que je dois absolument mettre dans un livre. Je vais alors sortir mon téléphone et me mettre à parler, créant la note afin d’y revenir plus tard. Imaginez-vous me croiser dans le magasin, murmurant à mon téléphone « Est-ce que les loups-garous ont des rapports sexuels quand ils sont transformés et, si oui, est-ce de la bestialité ? » ?

Oui. Ça se passe à peu près aussi bien que vous le pensez. J’ai appris à ignorer les regards que je récolte. Je maîtrise parfaitement l’écrivain excentrique.

Donc, j’ai ressorti le fichier de mes remarques sauvegardées pour « Le chant du corbeau » (il y en a 314 !) et en ai choisi quelques-unes pour vous montrer à quel point je vis ces livres et à quel point ils me rendent stupide. Les seules modifications que j’ai effectuées sont pour retirer les spoilers.

Note 16 : Tu as fait de Carter un trop gros con. Pourquoi fais-tu ça ? Arrange ça. Ça ne fonctionne pas comme il faut. Il ne dirait jamais ****.

Note 3 : Reviens en arrière et change la partie sur Joe et ce qu’il dit à Ox. Ça sonne super faux et Joe n’est pas aussi garce. Ou l’est-il ?

Note 27 : Ça, ça va énerver les gens, mais tu dois*****. Qu’ils aillent au diable, non ? Ils ne font que soutenir ton gagne-pain.

Note 98 : Ajoute le fait que Gordo veuille **** avec ****. Ça aura davantage de sens si tu le fais maintenant plutôt que d’essayer de le faire rentrer par la suite. Crois-moi. Je suis toi.

Note 54 : Il est impossible de m’en sortir impunément avec ***** et **** à moins de le rendre crédible. Sinon, je suis foutu. Fais-le bien.

Note 107 : À quoi ressemblent les pénis des loups-garous ? Est-ce que c’est important, d’ailleurs ? Est-ce qu’un loup-garou sexy existe vraiment quand il est en loup ? Je n’aime pas ça.

Note 79 : Arrête de faire monologuer les gens. Arrange ça. Ce n’est pas Verania. Ça a l’air stupide. Arrange ça.

Note 115 : Aucun threesome entre loups-garous. Jamais. Salut, je suis un loup-garou. Je suis en trouple avec Chad et Brad. C’est stupide.

Note 206 : Carter ne devrait pas flirter avec tout ce qui bouge. Il n’est pas un loup-garou en chaleur. Reviens en arrière et change ****.

Note 227 : Rends **** et **** plus complexes. C’est nul comme c’est là.

Note 165 : Ils doivent hurler à la lune, là. Tout le monde a besoin de hurler à la lune, même les humains. Ce qui est ridicule.

Note 236 : Retrouve le nom de la mère de Gordo. J’ai oublié. Souviens-toi de le changer.

Note 238 : J’ai encore besoin de retrouver le nom de la mère de Gordo. N’oublie pas.

Note 247 : La mère de Gordo s’appelle *****.

Note 300 : Le moment où **** et **** vont à **** ne fonctionne pas. Réécris-le. Je sais que réécrire est chiant, mais fais-le quand même.

Et voilà ! C’est une partie de ce que c’est d’être écrivain. C’est se remettre en question, se réprimander, avoir la flemme d’arranger quelque chose et penser aux pénis des loups-garous.

Je ne voudrais pas que ce soit autrement.

Tj

Visited 301 times, 1 Visit today

About Lucile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.*