Pour ceux qui restent

INFORMATIONS


5.99

Noté 4.50 sur 5 basé sur 4 notations client
(4 avis client)
4 avis  |  Donnez votre avis
Ajouter à ma wishlist
Add to Wishlist
Catégorie : Étiquette :

Jay Warren a passé l’année à chercher le courage d’avouer à sa femme qu’il est gay. Pourtant, à chaque fois qu’il en trouve l’occasion, il se défile. Il a honte de le cacher en permanence et ne veut pas la blesser, mais son angoisse devient insupportable.
Quand sa femme meurt brutalement, la culpabilité de Jay menace de l’engloutir.
Scott Lawson, directeur de pompes funèbres, gère les familles des défunts quotidiennement, et il n’est que trop familier avec la difficulté de sortir du placard. Il offre à Jay toute la compassion et la compréhension dont il a besoin, et l’amitié qui en découle se mue rapidement, peut-être trop, en quelque chose de plus fort.
Mais ne sont‐ils reliés que par le deuil, la culpabilité et la solitude ? Ou Scott sera‐t‐il lassé d’être utilisé comme une béquille émotionnelle avant que Jay ne réalise la chance qu’il a ?

4 reviews for Pour ceux qui restent

  1. Note 5 sur 5

    La dure réalité de la vie…

    Jay Warren se retrouve au bord du gouffre lorsque sa femme, Misty, meurt brutalement d’un accident de la route. Tandis qu’il doit faire face au deuil, il doit également accepter cette part de lui-même, ce secret qu’il a si souvent caché. Celui d’être gay. Sa rencontre avec Scott Lawson, le directeur des pompes funèbres va lui offrir un soutien précieux et doucement cette amitié va se transformer en une chose beaucoup plus intense. Mais Jay est-il réellement prêt ?

    Jay est un gars sympathique, attachant et coincé dans son placard. Pendant un an, il a essayé d’avouer la vérité à Misty, mais la culpabilité et la honte ont mis un frein au courage qu’il trouvait dans une bouteille d’alcool. On fait tous face au deuil un jour au l’autre et chacun le gère de sa propre manière. Puis d’autre vont entrer dans un déni. Cette étape qu’ils ne passeront pas s’ils ne reçoivent pas d’aide. Et cette aide, Jay la trouve en Scott. Scott est le directeur des pompes funèbres, une affaire familiale depuis des années. Des gens brisés, ils en croisent bien souvent et au fil du temps il sait comment gérer le deuil des autres personnes. Il se révèle un peu dur sur la fin, mais ce n’est pas en mal, au contraire. Lentement, nous voyons la relation entre les deux hommes débuter. D’abord deux inconnus, Jay qui cherche une personne qui ne le jugera pas. Puis cela se transforme en amitié, pour finir par une relation plus physique.

    Le deuil, c’est la partie la plus difficile d’une perte. Humaine ou animale, elle est identique parce que pendant des années nous avons véçu avec cette personne (ou cet animal) et les souvenirs sont si nombreux et douloureux. Des souvenirs oubliés nous reviennent en mémoire et on rêve de s’endormir pour essayer d’oublier un peu. Ça fait un mal de chien, mais c’est malheureusement un cap qu’il faut réussir à passer. Un cap sur lequel Jay va buter pendant un long moment avant d’enfin réussir à voir le bout du tunnel. Et pour y arriver, Scott doit prendre des mesures drastiques et c’est ainsi que Jay se retrouve au pied du mur d’escalade. Il va devoir arriver en haut s’il veut retrouver Scott, l’homme dont il est tombé amoureux sans le réaliser.

    L.A. Witt offre un beau roman avec une jolie romance qui récompense nos nerfs par de belles roulades chaudes et intenses sous les draps. C’est un roman que je dirais dramatique, mais sans entrer dans l’excès du drame, c’est bien dosé. L’écriture fluide nous donne envie de rire et pleurer en même temps, mais L.A. Witt n’a plus rien a prouver désormais.

  2. Note 4 sur 5

    Quand j’ai lu le résumé de ce livre, vu les sujets assez sensibles qui y étaient traités, je me suis, de suite, dit, voici une histoire qui va être riche et intense en émotions tristes, alors prépare tes mouchoirs !
    Et tout compte fait, pas tant que cela ! Pas que l’émotion n’était pas là, non car vous verrez, que ce livre vous en livrera beaucoup, mais par parcimonie …. L’auteure a su traiter son sujet d’une façon remarquable, sans jamais rentrer dans le coté larmoyant de la chose, elle à su doser le tout à la perfection ! … C’est une magicienne, qui avec une plume fluide, délicate, nous livre une histoire de reconstruction après la perte d’un être cher … Elle traite à merveille de l’étape délicate et douloureuse du deuil … En plus avec son histoire, elle ajoute le conflit intérieur d’un homme quant à son orientation sexuelle, et son acception….
    A travers cette belle histoire d’amour, elle nous montre que rien n’est impossible, il suffit d’y croire, et surtout de ce donner les moyens pour atteindre ce que nous désirons réellement !

    Pour ceux qui restent, c’est l’histoire de Jay Warren, un homme pris au piège dans les méandres de l’acception de soit, qui va perdre suite à un accident de la route, la femme de sa vie, sa meilleure amie. Delà, s’ouvre devant lui le long et difficile chemin du deuil ! Mais aussi celui de l’acception de lui … Celui qui l’est vraiment …. Accepter, malgré la perte, son orientation sexuelle, celle qui n’a jamais eu le courage d’avouer à sa femme …. Et c’est cette culpabilité qui va le ronger, et le mettre dans l’incapacité de faire le deuil de celle qu’il a aimé malgré tout !
    C’est dans ces difficiles circonstances, qu’il rencontre Scott Lawson, qui n’est autre que le directeur de la Maison funéraire, qui s’occupe avec délicatesse, et justesse des familles endeuillées …
    Doucement, avec abnégation et de l’écoute, Scott sera celui qui soutiendra le mieux possible Jay, qui lui fera ouvrir les yeux sur ce qu’il désire …. Au fil des jours, ce qui à la base, n’était qu’une belle amitié, se transforme en quelque chose de plus, tellement plus …. Si Jay, malgré ses doutes, ses peurs (surtout venant de son entourage) se laisse emporter avec ardeur dans la passion de cette nouvelle relation, Scott quant à lui essai du mieux possible de refreiner les choses, surtout quand il voit que Jay, s’y perd et fait le maximum, pour éviter de parler de sa perte, et ne pas faire son deuil …

    Ensemble et surtout seul, Jay va devoir faire un travail de longue haleine, afin d’accepter celui qu’il est, et d’accepter la perte de sa femme (sa meilleure amie). Faire son deuil tout simplement, afin d’avancer le mieux possible, dans cette nouvelle vie qui pourrait s’offrir à lui ….
    Certains passages du livre, vont vous serrer très fort le cœur, d’autres vous ferons sourire, lever les yeux au ciel … Certains vous donneront quelques frissons, avec un peu de rouge aux joues ….
    Sans en faire de trop, l’auteure nous fait réfléchir sur l’amitié, la confiance, l’acception, le don de soit, l’abnégation, l’amour et toutes leurs conséquences … sans jamais donner de leçon, ou se positionner sur le côté moralisateur des choses !
    En un mot, L.A Witt a encore frappé fort avec ce roman, elle nous offre tout simplement un merveilleux moment de lecture.

    Je finirai avec ces citations :

    Il retira ses lunettes de soleil et me regarda droit dans les yeux. Il me dit alors très sérieusement :
    — Si ça paraissait si génial alors que ça n’a pas duré, qu’est-ce que ce sera quand j’aurai trouvé l’homme de ma vie ?
    — Je ne peux qu’imaginer.
    — C’est pareil pour moi

    Les lèvres de Scott se posèrent sur les miennes, et je fermai les yeux. Pour la première fois depuis longtemps, tout allait bien. Parfaitement bien.
    Ses lèvres étaient douces, et insistantes sans être agressives. Je sentais sa barbe de trois jours contre mon menton, et un frisson parcourut mon corps entier. Je glissai ma main derrière sa nuque, l’autre caressant sa joue. Sentir sa courte barbe sous mes doigts me donnait la chair de poule. Je ne savais pas trop comment j’étais encore capable de respirer, mais son parfum me rendait fou

  3. Note 4 sur 5

    L.A. Witt est une auteure prolixe et j’ai lu plusieurs titres d’elle, notamment sa série Règles d’engagements. Dans celui-ci, elle aborde la difficulté de s’accepter, d’être soi-même aux yeux de tous et de vivre pleinement ses envies. Ce qui est futé, c’est qu’elle n’a pas choisi la facilité de plonger Jay, le narrateur émotionnellement perturbé, dans une orgie de débauche. Elle a invoqué le destin pour unir deux hommes tout à fait charmants et nous démontrer combien il est dur de dépasser ce sentiment de faute que l’on ressent lorsqu’on n’est pas libéré.

    Jay a passé sa vie entière à cacher son attirance pour les hommes. Tellement enfoui dans le déni, il a été marié avec Misty jusqu’à ce que cette dernière meure tragiquement. Alors que l’on pourrait croire que son veuvage le pousse à s’accepter enfin, sa culpabilité est immense et l’engloutit. Il se déteste de ne pas avoir réussi à s’ouvrir à Misty, lui avouer sa préférence durant l’année passée. Malgré cette indécision et ce sentiment de vide, il n’est pas du tout insensible au charme de Scott, le directeur des pompes funèbres. D’autant que le bel homme a toutes les qualités qu’il recherche : patient, plein de compassion, doux et assumé.

    Au fil de leur rencontre, Jay va peu à peu se détendre, se livrer, évoquer à voix haute ses angoisses, ses envies qui assaillent son cerveau depuis tant d’années. Scott est le repère et la boussole qui lui manquait… Et pourtant, ils hésitent à se lancer dans cette relation qui les comble à n’en pas douter. L’un a peur d’espérer, de souffrir et l’autre est novice, pas très à l’aise avec cette idée. S’ensuit un apprentissage de l’amour doux, naturel, simple. Mais Jay arrivera-t-il à dépasser son deuil ? Verra-t-il en Scott l’homme qu’il aime et non une béquille émotionnelle ?

    J’ai eu parfois du mal à identifier lequel des deux héros parlait et ça m’a un poil déstabilisé. J’ai particulièrement apprécié les moments intenses qu’ils partagent et leur conversation sur ce qu’ils souhaitent, attende de l’autre. Le respect aussi qu’ils se vouent. On pourrait se dire que Jay se lance trop rapidement dans une relation après le décès de sa femme, mais je crois qu’il était prêt depuis bien longtemps déjà.

    L’auteure a su décrire l’état d’auto-flagellation extrême qu’il s’inflige au risque de passer à côté du vrai amour.
    Cette romance est toute mignonne et se lie très rapidement.

  4. Note 5 sur 5

    Ce roman m’a captivée du début à la fin. Je l’ai trouvé très émouvant, et j’ai apprécié qu’il soit axé sur le ressenti de Jay, sur sa perte, sa culpabilité si profonde qu’il se noie avec.

    L’essentiel est dit dans le résumé.

    J’ai beaucoup souffert avec Jay. Je l’ai vu souffrir énormément face à ses regrets, cette culpabilité qui le bouffe à un point inimaginable, une culpabilité qui le ronge. Quand il rencontre Scott, il trouve en lui un confident, une personne avec qui il peut être enfin lui-même, partager ses angoisses, ses doutes. Cependant, de confident amical, ce sont des émotions bien plus profondes qui l’envahissent. Des émotions qu’il a du mal à gérer, partagé entre honte, dégoût de soi et envie et bonheur.
    Cette passion qui le surprend, il ne s’y attendait pas. Une passion qui lui permet de ne pas penser à sa défunte femme. Cette femme qu’il a aimé, mais qu’il n’a pas su aimer correctement.

    Page après page, nous suivons l’évolution de ce lien qui se tisse entre Jay et Scott, un lien fragile, mais solide. Les réflexions intérieures de Jay sont assez émouvantes, et nous montre bien toutes les difficultés qu’il éprouve à faire le deuil de sa femme, toutes ses questions et ses hésitations concernant sa relation avec Scott, sa peur.
    Ce qu’il y a de bien également dans ce livre, c’est que l’auteur a su ajouter des moments plus légers, plus drôles, des instants de complicité et d’amitié forte entre Jay et Scott.

    Scott est une personne patiente, compréhensive, droite, honnête. Sa relation avec Jay est peu conventionnelle, mais malgré tout, il s’attache à cet homme. Et si l’on peut se dire que Jay et lui se lance rapidement dans une relation, je pense que Jay était près depuis longtemps, vous verrez pourquoi. Beaucoup de scènes de sexe viennent ponctuer ce récit, des scènes qui finalement vous font éprouver la même confusion que Scott envers Jay. Des scènes torrides, sexy, empreintes d’une connexion totale.

    Les instants d’échanges entre ces deux hommes sont touchants. Ils se parlent beaucoup, se confient. Mais parfois, cela ne suffit pas, et la culpabilité de Jay est si forte, encouragée d’ailleurs par sa belle-mère (ce qui peut se comprendre), et il se maudit lui-même tellement, que leur histoire en pâti et subira bien des remouds, de la douleur et de la tristesse.

    Au fil des pages, vous verrez les personnages secondaires avoir une importance capitale pour Jay. Et vous verrez aussi que celui-ci prend conscience de beaucoup de choses, et découvre des informations étonnantes, qui lui font un choc. Un choc qu’il mettra à profit pour faire un vrai travail sur lui-même.

    La plume de l’auteur est superbe, elle est douce, fluide, percutante. Elle arrive à vous faire ressentir une vive émotion face à l’état psychologique de Jay, une compassion certaine pour celui-ci, mais aussi de l’admiration devant Scott, devant sa patience. Les sentiments que j’ai éprouvé tout au long du roman sont un mélange de tristesse, de colère, d’espoir, de joie, et d’humour.
    L’auteur a réussi à faire un roman qui parle de deuil, de vérités, de révélation de soi, tout en restant dans une ambiance feutrée, triste, sans jamais tomber dans trop de larmoyant ou d’apitoiement de soi, le tout entremêlé à de l’espoir, de la joie, du bonheur et de la libération. Mais surtout, l’auteur a fait une belle place à l’amour, l’amour sous toutes ses formes. Amour familial, amour amical, amour passionnel, amour sincère.

    Mon petit bémol serait juste peut-être pour les dialogues où parfois j’ai eu du mal à saisir qui parlait.

    Bref, un très bon moment de lecture, une histoire qui a su me convaincre, que j’ai trouvé complète, avec une fin qui m’a émue. Deux personnages principaux attachants, une très bonne description de l’état émotionnel de Jay et un Scott formidable. Un roman que je trouve assez réaliste, et qui englobe bien tous les problèmes que peut engendrer la perte soudaine que subi Jay.

    A découvrir.

Ajouter un Avis

Les "digital rights management" (DRM) ont pour objectif de contrôler l'utilisation qui est faite des œuvres numériques. Sur MxM Bookmark, vous êtes libre de faire ce que vous voulez de vos fichiers. Sur ordinateur, sur tablette ou sur téléphone, vous pouvez lire nos ebooks partout. ×
Les membres de MxM Bookmark sont tous des passionnés. Nous sélectionnons des livres que nous avons aimés et que nous voulons vous faire découvrir. C'est pourquoi nous apportons un soin tout particulier à tous nos romans. ×
Nous privilégions les œuvres de fiction, particulièrement les romances entre hommes, à travers le spectre de la diversité. Que vous ayez envie d'une romance légère, d'un thriller haletant ou d'un voyage dans un autre temps, un autre lieu... vous trouverez toujours un livre adapté à vos envies ! ×
Vous trouverez toujours quelqu'un à qui parler, pour répondre à vos questions, vous conseiller ou vous apporter une aide technique. Par mail ou via les réseaux sociaux, MxM Bookmark a à cœur la satisfaction de ses lecteurs. ×