Outbreak #1 (Next Gen)

Outbreak #1 (Next Gen)

( 01 (Next Gen))

Un(e)

De

Couverture par

, , - ,

Date de sortie numérique : 01/12/2014
Date de sortie papier : 01/12/2014

4.9918.00


Noté 4.00 sur 5 basé sur 2 notations client
(2 avis client)
2 avis  |  Donnez votre avis

amazonpap

Broché 18 €
Numérique 4.99 €

Le projet GMO, découvert il y a maintenant vingt ans, a permis l’émergence de nouveaux mutants, entraînant avec elle la création de l’ORSM (Organisme de Régulation et de Surveillance des Mutants).
Ash Blossom et Sanka Lawford, deux étudiants porteurs du gène et Guardians auprès de l’ORSM, patrouillent le soir après les cours pour faire la chasse aux criminels. Insouciants, ils n’espèrent qu’une chose : mettre un jour la main sur un Outlaw et toucher le pactole. Mais le monde est à l’aube d’une confrontation entre mutants et anti-mutants, et personne ne sait qui frappera en premier…
Embarqués malgré eux dans des histoires qui les dépassent, Ash et Sanka verront leurs convictions voler en éclat.

Extrait : Le monde est en constante évolution. Chaque jour qui passe voit naître de nouvelles créations et son lot de nouveautés scientifiques et technologiques. Certaines sont infimes alors que d’autres changent radicalement les hommes et leur civilisation. C’est le cas du projet GMO, expérience scientifique sans précédent, révélée à la face du monde, depuis maintenant vingt ans. Un groupe de chercheurs spécialisés dans la génétique avaient créé un sérum permettant aux gènes de muter et de se développer par eux-mêmes, octroyant une capacité hors du commun à leurs hôtes. Ces derniers, seize sujets d’expérience ayant grandi ensemble dans un lieu isolé, souhaitaient pouvoir vivre en toute normalité parmi la population. L’une d’entre eux, avide de liberté, se porta volontaire pour représenter ses camarades. Accompagnée des deux pères fondateurs du projet, ils tentèrent de présenter au monde cette nouvelle lignée d’êtres humains.

Anticipation/Young Adult m/m – Riche d’un univers particulièrement dense, GMO-Project – Next Gen vous plongera au cœur d’une lutte entre mutants auxquels se mêleront amour, amitié et trahison. Retrouvez également la sidestory Troublemaker sur Evan, également en vente.

- - - - - - - - - -

► ISBN numérique : 9791092954265
► ISBN papier : 9791092954371
► Niveau d'érotisme: - pairing

Livre

Broché, Numérique

2 reviews for Outbreak #1 (Next Gen)

  1. MxM Bookmark
    Note 4 sur 5

    MxM Bookmark

    L’avis de LesMixChronics : http://mixdeplaisirs.forumactif.org/t1646-gmo-project-next-gen-1-outbreak-rohan-lockhart#27760 « Une petite mention de Kei, personnage que j’ai trouvé attachant et qui a un rôle à jouer. L’intrigue se joue sur plusieurs niveaux, politique, amoureuse, action. Il y a de nombreux moments palpitants et des moments érotiques ( parmi les meilleurs que j’ai pu lire) et bien sûr des moments d’émotion. « 

  2. MxM Bookmark
    Note 4 sur 5

    Fabiola Vinez

    Ça fait un petit moment que j’ai ce bouquin et j’avais eu un peu de mal à l’avoir. J’ai mis un certain temps avant de me décider à le lire, tout comme j’ai aussi mis un peu de temps à le lire. Je pense que je ne vais pas faire ma critique dans le même ordre que je fais d’ordinaire (à savoir parler de l’histoire, puis des personnages et enfin de l’écriture). Je vais faire par impression.

    La première chose qui m’a marqué dans ce bouquin c’est l’élégante couverture. Je la trouve sincèrement sublime et je dois bien avouer que c’est un facteur qui m’a poussé à l’acheter. Parfois, avoir le visage des protagonistes sur la couverture peut freiner l’image que l’on se fait d’eux. Cependant, ici, dans un contexte de Science-Fiction avec en plus beaucoup de personnages, ça m’a même aidé. Et je dois bien avouer que Sanka m’a beaucoup plu !

    Outre la superbe couverture, le thème m’a aussi attiré. J’aime bien la SF même si parfois c’est difficile voire lourd à lire. Avec autre chose derrière, ici à savoir le MxM, ça passe plus facilement pour moi. Et puis, ce n’est pas un auteur de SF international qui l’a écrit donc de base, je partais avec l’idée que ce serait plus simple à lire. Je ne me suis pas trompée puisque j’ai réussi à lire ce bouquin de 360 pages plus vite qu’un autre 100% SF qui n’en fait que 100.

    Mais autre chose m’a tout de suite sauté aux yeux. Je ne suis pas experte, je suis simplement une amatrice qui donne son point de vu bien que j’ai conscience de ne pas être la science infuse ou je ne sais quoi d’autre. Cependant, quand je lis, l’une des premières choses à laquelle je fais attention, c’est l’écriture de l’auteur. Ici, j’avoue qu’elle ne m’a pas emballé. C’est très loin d’être aussi sophistiqué que du Robin Hobb ou léger comme du Lily Haime, mais ça se lit. Ça se lit bien même. En fait, ça va avec les personnages je trouve. Assez… immature si je peux me permettre le thème. Je trouve qu’il y a un petit quelque chose de presque naïf dans la façon d’écrire de Rohan Lockhart dans ce premier volume de GMO Projet. Je ne pourrais pas exactement dire quoi. Peut-être dans la simplicité des phrases ou justement son franc parlé qui va bien. Il n’y a pas un assemblage de jolis mots pour tenter de faire de jolies phrases qui au final sont lourdes et vides de sens. Oui, j’accorde que c’est loin d’être la plume que je préfère mais elle est mieux que d’autres auteurs plus connus (à l’international parfois) dont je n’ai même pas pu dépasser la quarantaine, et même parfois la quinzaine de pages tant l’écriture m’horripilait ! Alors ici, ce n’est pas l’écriture du siècle et pourtant j’ai fini le bouquin.

    Parfois, je dis qu’avoir une bonne histoire même avec une écriture moins bonne est mieux qu’une mauvaise histoire avec une écriture de prodige. Je pense que le thème et surtout les personnages de ce livre m’ont aidé à passer outre ma réticence de l’écriture et je suis bien contente de l’avoir fait. L’histoire est un peu flou au début, je n’ai pas réussi à tout comprendre tout de suite, surtout à remettre les personnages à leur place car ils ont presque tous un lien entre eux, il y a beaucoup de prénoms, beaucoup de descriptions physiques différentes, si bien que pour moi qui ai un problème à retenir les noms, ça a été assez compliqué. Et même à la fin, parfois j’avais encore des doutes sur les liens entre certains personnages. Par contre, une chose que je retiens extrêmement facilement, c’est la taille des personnes, ce qui marche parfaitement avec les personnages. Donc Greyson et son quasi deux mètres de haut, lui était fiché dans ma tête sans aucune confusion. Je suis d’accord que ce n’est pas très courant de donner la taille des protagonistes, à l’exception de dire s’il est plus grand ou plus petit qu’un autre. Mais visiblement, je retiens ce genre de chiffre donc je n’ai fiché tout de suite que ceux dont la taille était significative… pour mon plus grand malheur ! (je rigole)
    Il est vrai qu’il y a énormément de personnages qui ont beaucoup à apporter mais je pense que dans les tomes suivants, ça ira mieux.

    Pour continuer avec l’histoire, j’avoue avoir entièrement été entraîné quand ça devenait sérieusement dangereux. Même, j’attendais avec impatience les passages de Sanka qui se retrouve dans une situation que je ne lui aurais pas soupçonnée au début du roman. Je pense d’ailleurs que l’auteur a voulu nous surprendre avec ça (simple opinion personnelle). C’est vraiment dans le fin fond du feu de l’action que j’ai eu du mal à décrocher du livre, soit un peu après le milieu. Le début est un peu plus compliqué à accrocher selon moi. On ne sait pas trop où l’on va, où l’auteur veut nous conduire s’il veut en effet nous conduire quelque part. Et c’est ce qui arrive.

    Evidemment, il y a des passages que j’ai plus préférés que d’autres. Et ici, avec autant de personnages en actions, les chapitres sont de plus en plus fragmentés entre ces différentes actions. Dans un sens ça peut sembler compliqué mais en fait pas du tout. Ça se suit très bien et je pense que c’est plus l’auteur qui a dû en baver pour écrire convenablement ces enchaînements d’actions à divers endroits et moments.

    Au niveau des personnages, j’aime beaucoup Sanka qui a une façon de penser au début un peu fermé et qui au final va se révéler. J’aime surtout l’évolution de ce personnage et si au début j’étais particulièrement sceptique quant à la véracité de sa relation avec Greyson, j’en suis totalement folle maintenant. Et la scène que j’ai le plus préféré entre eux reste celle du C4. Je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler.

    Greyson est aussi un personnage que j’affectionne même si dans le fond, on n’en sait pas beaucoup sur lui. J’espère vraiment que dans les volumes suivants je pourrais en apprendre davantage sur lui, énigmatique et joueur.

    J’affectionne aussi beaucoup Leeroy que je trouve très bien construit. Un personnage fort et particulièrement humain dans le fond. Le sort de ce personnage à la fin m’a énormément touché car j’ai trouvé ça si ironique et injuste en même temps…

    Mais en réalité, le personnage que j’ai préféré est extrêmement secondaire dans ce volume. Il s’agit de Kaeden, le fils de Kain et Camille. Un enfant handicapé mentalement. Mais pour dire vrai, je n’y crois pas trop. Pourquoi ne serait-ce pas ses pouvoirs de mutants (s’il en a) qui le rendrait… comme ça ? Et pourquoi pas ? Pourquoi ne pas croire que ce garçon est juste ailleurs parce qu’il est réellement ailleurs ou qu’il a vu quelque chose qui le rend si absent ? J’aime imaginer ce genre de chose et j’espère sincèrement que ce personnage apportera quelque chose d’essentielle à l’histoire par la suite.

    Ensuite, j’apprécie aussi Keisuke et Evan. Ils sont assez sympathiques. Comme Keith d’ailleurs. Après, j’apprécie moins le personnage d’Ash. Son caractère m’agace un peu et le semblant d’explication, sa mère qui l’abandonne, qu’il ne comprend pas, ça m’a un peu lassé. La Gouvernante aussi m’a lassé. J’avoue ne pas l’apprécier. Comme Søren d’ailleurs. Camille également. Kain un peu trop naïf peut-être. En fait, avec tous les personnages qu’il y a, il y en a pour tous les goûts !

    Quelque chose aussi qui m’a sauté aux yeux ce sont les coquilles qui peut y avoir dans ce volume. Des coquilles parfois importantes comme un mot en trop, un espace manquant qui fait coller entre eux deux mots, ou alors une lettre à la place d’une autre. C’est dommage, même si ce n’est pas la fin du monde. Disons que ça gâche un peu la lecture et la beauté physique du livre.

    Que dire d’autre ? Il y aurait tellement de scènes à débattre dans ce tome-là, mais je ne sais pas si dans une critique cela à réellement d’intérêt.

    Quoi qu’il en soit, j’ai apprécié lire ce roman qui n’est pas mauvais mais pas pour autant excellent non plus. Il y a du potentiel sur les personnages et j’ai hâte d’en apprendre plus sur certains ou de les voir évoluer. Plus que les amourettes ou les relations charnelles je pense que rien n’est joué avec les mutants et les xénophobes. Ash et Sanka ont encore fort à faire.

Ajouter un Avis

Ma Newsletter

Les "digital rights management" (DRM) ont pour objectif de contrôler l'utilisation qui est faite des œuvres numériques. Sur MxM Bookmark, vous êtes libre de faire ce que vous voulez de vos fichiers. Sur ordinateur, sur tablette ou sur téléphone, vous pouvez lire nos ebooks partout. ×
Les membres de MxM Bookmark sont tous des passionnés. Nous sélectionnons des livres que nous avons aimés et que nous voulons vous faire découvrir. C'est pourquoi nous apportons un soin tout particulier à tous nos romans. ×
Nous privilégions les œuvres de fiction, particulièrement les romances entre hommes, à travers le spectre de la diversité. Que vous ayez envie d'une romance légère, d'un thriller haletant ou d'un voyage dans un autre temps, un autre lieu... vous trouverez toujours un livre adapté à vos envies ! ×
Vous trouverez toujours quelqu'un à qui parler, pour répondre à vos questions, vous conseiller ou vous apporter une aide technique. Par mail ou via les réseaux sociaux, MxM Bookmark a à cœur la satisfaction de ses lecteurs. ×