Portrait d’auteur de… Victoriane Vadi
Portrait d'auteur

Portrait d’auteur de… Victoriane Vadi

Aujourd’hui, nous avons décidé de mettre en avant une auteur qui a rejoint notre catalogue une première fois en janvier 2016 avec Sortie des sables, un premier roman qui a su conquérir notre lectorat ; puis avec Nox Atra (Nox Arcana #1) en mars 2017 dont la suite est actuellement en cours d’écriture. Mais si nous mettons Victoriane Vadi à l’honneur aujourd’hui c’est pour célébrer la sortie prochaine de son tout nouveau roman : Calices
Et c’est pour l’occasion que Victoriane a accepté de répondre à quelques unes de nos questions.

Victoriane a commencé à écrire de la romance homosexuelle parce qu’elle ne trouvait pas ce qu’elle souhaitait lire dans les ouvrages existants et principalement dans la fantasy. Elle se lance alors dans l’écriture de ses propres histoires ! Parmi ses thèmes de prédilection, on retrouve le merveilleux, les civilisations perdues, l’occulte, les vampires, les démons, les dragons (qui tournent à l’obsession) et la romance.

Quelle a été votre inspiration pour « Calices » ? 

Je n’arrive pas à nommer une source d’inspiration précise, « Calices » est plutôt le résultat d’une construction diffuse. Dans ma région, le paysage est enneigé une bonne moitié de l’année, au détour d’un chemin, il n’est pas rare d’apercevoir un vieux manoir de campagne, les ruines d’un ancien château perché sur des hauteurs et des villages entiers engloutis dans l’ombre des montagnes pendant tout l’hiver, immobiles et où la neige ne fond pas. L’hiver n’a jamais rien eu d’hostile pour moi, c’est la saison propice aux bonheurs intérieurs. « Calices » est né de cette sensation.

Si vous deviez décrire l’histoire en 5 mots ?

  1. Vampires
  2. Complots
  3. Neige
  4. Romance
  5. Fantasy

Quel personnage aimeriez-vous avoir pour ami ? 

Hrold, parce qu’il prend toutes les choses ennuyeuses à la légère.

Une anecdote sur votre roman ?

Il n’était pas du tout prévu que cette histoire soit un threesome. Alcuin et Alastair devaient être au centre de l’histoire et Hrold n’était censé être qu’un ami et un confident. Il a choisi tout seul de se glisser dans le lit d’Alastair vers le troisième chapitre. Je n’ai pas eu le cœur à l’en dissuader.

Que voudriez-vous dire à vos lecteurs ?

Le but de ce roman est de se détendre et de passer un bon moment. Je vois « Calices » comme un chocolat chaud pendant une après-midi d’hiver, ou un plaid épais et très doux, une musique mystérieuse, le bruit de la cheminée un jour de neige. J’espère qu’il aura cet effet apaisant sur vous aussi.

Visited 259 times, 2 Visits today

About Lucile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.*