Portrait d’auteur de… Marc Gardner

Publié par dans Portrait d'auteur sur 20 septembre 2017 0 commentaires
Aujourd’hui, nous avons le plaisir de vous présenter le dernier à rejoindre notre catalogue : Marc Gardner, auteur du webcomic The gardener que vous pouvez retrouver iciOuvrir les yeux est son premier roman ! 
Et c’est en l’honneur de sa sortie à venir que Marc a accepté de répondre à quelques unes de nos questions.

Marc Gardner, alias Marc G, est avant tout un auteur de bande-dessinée qui s’est lancé dans le boy’s love en 2012 avec son webcomic The gardener.  Quand il ne dessine pas, il lit (ses genres préférés sont l’urban fantasy et la romance M/M), et quand il ne lit pas, il imagine des histoires qu’il rêve de mettre en image pour les partager.

Que représente votre livre Ouvrir les yeux pour vous ?

« Ouvrir les yeux » était pour moi un défi à relever. Quand j’écris mes textes pour de la BD, ce sont principalement des dialogues avec quelques descriptions très succinctes. Pour faire un roman, je savais qu’il me fallait sortir de ma zone de confort pour décrire des situations, des environnements ou des sentiments que d’habitude je peux montrer en quelques cases.

Qu’est-ce qui vous a inspiré pour l’écriture de ce roman ?

L’idée de départ était toute bête, je me suis demandé ce que cela pourrait donner si deux collègues échangeaient des messages sans connaître l’identité de leur correspondant.

À partir de là, j’ai tenté d’imaginer une situation cocasse qui pourrait mener à cette curieuse correspondance. Je me suis retrouvé avec Paul, futur instituteur, qui fait des heures de ménage dans des bureaux et qui a une fâcheuse tendance à fouiner dans les tiroirs. Il n’est pas aussi discret qu’il le pense et, un jour, il trouve un petit mot qu’un employé a laissé à son intention.

Si vous deviez décrire l’histoire en 5 mots ?

Je crois que 3 suffiront 🙂 :

  1. Humour
  2. Mystère
  3. Tolérance

Si vous ne deviez sauver qu’un seul de vos personnages, ce serait qui ?

Max. Ce n’est encore qu’un enfant dans ce récit mais en grandissant il fera un adulte bon et très ouvert d’esprit, et il en faudrait plus des comme lui.

Une anecdote sur votre roman ?

Avant de me lancer dans l’écriture d’ « Ouvrir les yeux », j’ai fait un gros travail de préparation pour établir le plan de l’histoire, j’ai fait des fiches de personnages, etc. Mais il y a un truc que je n’avais pas du tout planifié et qui a pris des proportions que je n’imaginais pas, ce sont les références à des films, des séries, des dessins-animés (et plus encore) que font Paul et son correspondant mystère dans leurs courriers.

Que voudriez-vous dire à vos lecteurs ?

Paul est un personnage parfois vain et un brin drama queen mais très attachant, j’espère que vous apprécierez le voir grandir et évoluer dans « Ouvrir les yeux ». 🙂