Lettre ouverte

Publié par dans Actualité sur 10 novembre 2017 39 commentaires

À tous nos lecteurs,

Tout d’abord pardon pour le long pavé qui s’annonce. Le mois d’octobre fut un mois extrêmement douloureux. Après quatre années d’existence, des heures et des heures de travail bénévole pour vous fournir des livres de qualité, des salons endiablés, des auteurs survoltés, mais aussi beaucoup de stress, des peines, des déceptions, nous arrivons à un stade où le plaisir peine parfois à s’imposer face au négatif. Ce fut le cas dernièrement. Et même si nous reprenons du poil de la bête, nous avions besoin de faire cette petite mise au point et de partager avec vous le futur de MxM Bookmark. Après plusieurs semaines à réfléchir et peaufiner ce message, à peser le pour et le contre, nous avons décidé de vous parler à cœur ouvert.

Pour remettre les choses dans leur contexte, je vais revenir sur la création de notre maison d’édition. À une époque où aucun éditeur ne voulait de la romance MM telle que nous la connaissons aujourd’hui, Mélody et une amie auteur, Virginie Zurbuchen, ont eu l’idée de créer un collectif pour aider les auteurs de « romance gay » à se faire connaître. Cette idée a évolué et a donné naissance à MxM Bookmark. La première année fut hésitante, avec des départs, des faux pas, des erreurs, mais nous a permis de grandir, d’apprendre, de recruter de nouvelles personnes comme Christine qui est une des premières traductrices à avoir travaillé avec nous. Nous nous sommes également professionnalisées, d’abord en recrutant une correctrice professionnelle (Emmanuelle) puis deux (Thomas), en recrutant des relecteurs, en augmentant la difficulté de la sélection de nos traducteurs. Nous avons également augmenté les rémunérations de nos collaborateurs au fur et à mesure que notre CA grossissait, avec toujours cette envie de partager notre réussite avec eux.

Pour autant, le MM est loin d’être un genre aussi populaire qu’on ne le pense, et nos traducteurs sont toujours payés 5 fois moins que chez un éditeur classique. Le marché numérique a ses limites, et là où un éditeur comme Milady va pouvoir compter sur la vente en librairie (qui représente le plus gros revenu d’un éditeur), c’est impossible pour nous, éditeur primo numérique. Le boom du piratage, en particulier du partage illégal de MM, est également un gros problème. Certains titres se retrouvent partagés le jour de la sortie. Et quand certaines prises de risques sont plus téléchargées que vendues, il est difficile de trouver la force de continuer. Non, le piratage n’aide pas à faire connaître un auteur. Oui, le piratage porte préjudice (si plus aucun livre MM n’était en partage illégal, une partie de ces pirates finiraient fatalement par acheter UN livre, pas forcément le nôtre, mais celui d’un collègue ou d’un concurrent).

Si les éditions Bookmark ne sont rien sans ses auteurs et son équipe de traducteurs/relecteurs/correcteurs, c’est également le cas de son équipe de gestion. D’abord Antha, qui a depuis repris son indépendance, mais qui continue de nous soutenir. Lucile aussi, qui a décidé de changer de poste, car le métier de CM est aussi fatigant que passionnant. Pauline qui la remplace depuis peu. Et puis Cécile, Blandine, Alexandre et Mélody qui sont le cœur de MxM Bookmark, et ce bénévolement depuis des mois, voire des années.

Mais plus nous grandissons et plus cette motivation est difficile à aller chercher. Pourquoi ? Parce que nous avons choisi d’être transparents et de nous mettre en retrait pour ne parler que d’une seule chose : nos livres. Parce que plus on grandit et plus on s’expose. Parce qu’on ne pourra jamais plaire à tout le monde. Parce que la critique (parfois justifiée, parfois non) est toujours plus forte que les compliments. Parce que la jalousie et l’amertume existent. Parce que… les messages sans aucune politesse ; le piratage ; le manque de respect ; la moquerie ; les concurrents et les auteurs qui ne sont pas de chez MxM Bookmark et qui vont publiquement se permettre des remarques déplacées comme conseiller à nos auteurs de changer d’éditeur ; les erreurs, celles qui sont de notre responsabilité et que nous assumons, mais également celles de nos partenaires (parce qu’ils sont humains eux aussi) ; les piques à peine voilées ; les attaques personnelles, celles contre nos auteurs… Tout cela est difficile, et même si nous recevons dix fois, cent fois plus de compliments, parfois cela ne suffit pas.

Vous pouvez être mécontents et vous avez même le droit de le partager avec nous, nous nous remettons suffisamment en question pour essayer de nous améliorer et trouver des solutions. Nous ne sommes pas parfait, nous n’avons jamais eu la prétention de le revendiquer. Nous avons nos faiblesses, nos défauts, nos erreurs. Mais nous sommes également des êtres humains. Des êtres humains qui peuvent être touchés, blessés, fatigués. Ce qui a été le cas (un peu plus que d’habitude) le mois dernier.

Pour vous donner un ordre d’idée, ce mois d’octobre c’est :

  • 123 heures de salon et 5 semaines loin de chez nous
  • 12 sorties pour octobre + 2 avant-premières Y/Con
  • 56 heures de travail simplement pour les maquettes papiers, une vingtaine de plus pour les vérifier, les déclarer et les valider
  • Et on ne compte pas les heures de préparation, d’organisation, de gestion, de SAV, de conception de goodies, de management, de comptabilité…
  • Concrètement, nous atteignons les 60/70 heures de travail sur certaines semaines.

Et tout ça toujours bénévolement, animés par le plaisir et la passion. Parce que les salons sont importants pour faire découvrir MxM Bookmark, nos auteurs et nos romans. Parce que malgré la fatigue, on adore vous y rencontrer, échanger avec nos auteurs et découvrir de nouveaux lecteurs. Parce que, quand on fait abstraction des erreurs, des rumeurs, des remarques blessantes, ce sont les meilleurs moments que l’on puisse passer en tant qu’éditeur. Une concrétisation de notre travail.

Mais ce mois d’octobre fut exceptionnellement difficile et fatiguant, ce qui nous a permis de prendre du recul et de la distance. Voici les principaux changements à attendre chez MxM Bookmark pour 2018 :

Premièrement : retour sur la VPC, le gros point noir de cette année

MxM Bookmark n’a pas vocation à concurrencer Amazon. Si vous voulez recevoir vos livres rapidement, avec un SAV performant et dédié et des frais de port gratuits, nous ne pouvons que vous conseiller de passer par Amazon. Ce sont des leadeurs de la vente en ligne. Pas nous. Notre VPC nous permet de proposer certaines offres, des goodies, ou tout simplement d’offrir un service complémentaire et de toucher un peu plus d’argent sur les ventes papiers, mais gardez à l’esprit qu’il n’y a qu’UNE seule personne pour s’occuper parfois de plusieurs centaines de commandes, du SAV, de la mise à jour de la boutique etc. Alors cela demande du temps pour traiter les commandes et nous faisons avec nos moyens. Nous avons signé avec Hachette, un des leaders de la distribution qui propose son propre service de livraison en pensant vous proposer quelque chose de pro et d’efficace. Ce n’est actuellement pas le cas. Nous avons essayé de passer par Colissimo mais le temps et le coût sont trop lourds à porter pour une maison d’édition comme la nôtre (nous avons plusieurs centaines de livres à expédier chaque mois). Néanmoins nous avons conscience que le service actuel pose problème (des erreurs de colis, des retards de livraison ou encore des retours qui nous laissent impuissants). Pour pallier cela, nous négocions pour un tout nouveau service mis en place par Hachette et qui devrait arriver début 2018. Nous reviendrons dessus, mais tant que ce service ne sera pas mis en place, nous avons le choix entre continuer d’utiliser les services de DPD ou fermer la boutique. Notre boutique sera fermée jusqu’à ce que nous puissions vous proposer une alternative.
De même, les « précommandes » sont, comme son nom l’indique, l’achat de livres avant la sortie pour un envoi le jour où la version papier est validée. La version numérique est souvent disponible le jour annoncé, ce n’est pas toujours le cas de la version papier où il faut prendre en compte le temps d’intégration, la déclaration, l’envoi des fichiers, la validation du BAT, les congés des différents intervenants… Et parfois, quand l’épreuve n’est pas satisfaisante, il faut la refaire, ce qui déclenche un nouveau cycle d’intégration, de validation, d’épreuve… C’est parfois long, nous en sommes les premiers conscients. Si vous ne voulez pas être débités plusieurs semaines avant la réception du livre, là encore, Amazon reste la meilleure des solutions. De notre côté, nous avons fini par décider de ne plus lancer de précommande sans la validation de l’épreuve en amont. Autant être honnête, à notre niveau nous recevons certaines corrections/couvertures sur le fil. Ce qui veut dire que la plupart des livres « prévus » pour un salon ne seront plus en précommande afin d’anticiper un éventuel retard (c’est le cas pour Absynthe 2 dont la couverture n’est pas assez HD pour une impression et dont nous attendons une nouvelle version de la part du graphiste, ce qui prend…. du temps). Moins de précommandes veut également dire moins de moyens à injecter dans les salons. À plus de 300 euros le m² de Livre Paris (où vous avez été nombreux à nous reprocher la taille du stand, victime de son succès), comprenez bien qu’il est difficile de trouver l’équilibre et que les précommandes sont un moyen de s’assurer de notre rentabilité et de nous fournir la trésorerie nécessaire.

Nos résolutions :

  • La mise en place d’un nouveau système de livraison via Chronopost à partir de janvier 2018
  • La sortie des livres papiers fixée à 1 mois minimum après la sortie numérique et non plus en simultané pour nous laisser le temps de travailler sur les maquettes et vous donner une date que nous pourrons plus facilement respecter
  • La signature d’un contrat de diffusion POD pour augmenter notre visibilité en librairie
  • La possibilité d’arrêter totalement la VPC pour nous tourner vers une offre CLUB limitée
  • L’arrêt des précommandes sur notre boutique VPC pour les livres qui n’auront pas déjà été validés
  • Des projets papiers en exclusivité sur la boutique et en salon, non disponibles chez les autres revendeurs ou en numérique.

Deuxièmement : La charge de travail et le prix des livres

Nous sommes une petite équipe, et même si nous avons analysé nos points faibles et que nous cherchons à recruter, il ne faut pas oublier que nos moyens sont limités. 80% de nos revenus proviennent du livre numérique. Sur 6 euros, 3 euros partent aux revendeurs/diffuseurs. Sur les 3 euros restants, nous rémunérons l’auteur. Imaginons qu’il nous reste 2 euros sur chaque vente, et alors que nous rémunérons nos traducteurs et relecteurs bien moins que le tarif en vigueur, il faut compter en moyenne pour un livre classique, de taille moyenne :
– 700 euros de traduction ou 500 euros de travail éditorial
– 250 euros de relecture en plus pour une traduction
– 200 euros pour une correction
– entre 0 et 400 euros pour une couverture, donc disons 250 euros pour l’exemple

Il nous faudra donc vendre 700 livres en moyenne pour commencer à gagner de l’argent dessus (et généralement, un bon livre MM se vendra entre 1000 et 2000 exemplaires, ce qui n’est pas toujours le cas). Sachant que les livres de Lily Haime, TJ Klune, Faith Kean sont deux fois plus gros, mais vendus au même prix qu’un roman classique… nous vous laissons faire le calcul. Nous avons eu la chance de rencontrer d’autres éditeurs comme Milady/Bragelonne, PKJ et d’autres « grands » et tous sont surpris que nous puissions survivre avec notre gamme de prix. La vérité c’est que nous survivons grâce aux rémunérations (ou l’absence de rémunération) bien moins élevées que chez les gros éditeurs. Nous avons à cœur de proposer des prix accessibles, mais à l’avenir, nous tâcherons d’être le plus réalistes possible sur le coût d’un livre. Il n’est économiquement plus possible de proposer un Étoile de Brume à 5.99EUR ou un Chant du Loup à 6.99EUR.

Certains genres comme la littérature jeunesse, le FF, certains romans de fantasy restent déficitaires ou peinent à trouver un public. Mais c’est un projet qui nous tient à cœur : proposer des livres accessibles aux adolescents afin d’offrir de la diversité dans la lecture. Nous pourrions nous contenter de la littérature érotique, de la romance paranormale et des auteurs francophones qui font partie de nos meilleures ventes, mais nous aimons prendre des risques en proposant des œuvres qui sortent des sentiers battus comme Absynthe, Terres Nordiques, La vérité sur Ryan, L’héritier des Vêpres, etc.

Et pour continuer les prises de risques, pour continuer nos activités, nous avons besoin de sortir une dizaine de romans par mois, avec des titres « forts ». C’est une charge de travail conséquente et le moindre grain de sable (une personne qui ne donne plus signe de vie, un bug logiciel, un collaborateur faisant face à des difficultés, un auteur avec une panne d’inspiration…) peut entraîner un retard parfois indéfini. Vous êtes nombreux (nous les premiers en tant que lecteurs) à vouloir un planning, même provisoire, pour vous faire une idée des titres à venir. C’est ce que nous faisons, en prenant le risque de vous décevoir à chaque report. Ce qui a entraîné cette année des erreurs de mise à jour Amazon à cause de délais entre le dépôt des fichiers et la sortie. Nous avons donc décidé de repousser les sorties s’il le fallait et autant de fois qu’il le faudrait, peu importe la critique, afin de ne plus reproduire ce schéma.

Autre « révolution », il nous est apparu important de séparer vie privée et professionnelle et de souffler. Sauf cas particulier comme la venue d’un auteur ou un salon à préparer, nous ne travaillerons plus les week-ends. Le SAV, les MP, les mails, mais également les livres attendront donc quelques jours de plus chaque semaine.

Nos résolutions :

  • Une nouvelle gamme de prix pour les livres de plus de 130.000 mots : de 7.99EUR jusqu’à 9.99EUR
  • Une nouvelle gamme de prix pour les intégrales : 9.99EUR et plus
  • La fermeture de MxM Bookmark le week-end et après 20h. Nous n’assurerons plus le SAV, les réponses aux mails et les MP que du lundi au vendredi, de 9h à 20h.
  • Nous continuerons à vous donner un planning provisoire des titres à venir, mais avec la possibilité de repousser les sorties si nous pensons que c’est le mieux. Les critiques non constructives et non respectueuses et/ou agressives à propos d’éventuels reports seront supprimées, et les MP/mails ignorés. Pour les autres, nous nous ferons toujours un plaisir de vous répondre et d’être le plus transparents possible.

Troisièmement : Le futur de MxM Bookmark

Alors bien sûr, nous avons une multitude de projets, des opportunités, des auteurs fantastiques (vraiment, c’est un plaisir d’avoir ce catalogue et ces auteurs à nos côtés), des lecteurs fidèles, des collaborateurs passionnés. Bien sûr nous voyons notre chiffre d’affaires augmenter chaque mois, des professionnels qui reconnaissent notre travail, qui nous suivent, tentent parfois de nous démarcher, de nous accompagner ou nous proposent des projets qui font briller les yeux. Et c’est tout ça qui nous donne encore l’envie de continuer, de bosser des heures et des heures en espérant un jour pouvoir en vivre. Et c’est pour tout ça que nous ne fermons pas. Néanmoins, nous avons besoin de récupérer, de souffler, de revenir en force, avec à nouveau ce plaisir et cette passion qui nous animent.

C’est pourquoi nous avons décidé de repousser tous les titres qui ne sont pas encore en correction à 2018 et de prendre une pause en janvier et février. Concrètement, nous repoussons donc Fraction de seconde (MF), Solo (MF), On ne vit qu’une fois (MF), Star Host (MM), Respire (MM), Ethan (MM), Apprendre à devenir adulte (MM). Toutes les sorties de 2018 sont repoussées de 2 mois. Nous fermons également les soumissions libres jusqu’à février.

Des promos ont déjà été programmées, et seront maintenues. Une partie du catalogue sera remise en avant. Et nous avons décidé de garder notre traditionnel calendrier de l’avent actif pour le moment. Nous avons toujours cette envie de vous faire plaisir, de partager nos découvertes, de vous proposer des livres de qualité. Et nous sommes heureux de voir que notre lectorat grandit de jour en jour, de voir vos sourires lors des salons, de lire tous vos compliments, de voir que vous êtes sensibles à nos efforts et à notre ligne éditoriale. Merci pour ces quatre dernières années et toutes celles à venir. On vous promet de belles choses que nous vous dévoilerons tout au long de décembre, mais on peut déjà vous dire que nous reviendrons en force à Livre Paris avec un salon de folie ! On ne peut pas encore tout vous dévoiler, mais vous pouvez déjà noter que nous aurons une quinzaine d’avant-premières et des auteurs qui viendront de loin et de très très loin.

On travaille aussi sur un CLUB pour les lecteurs les plus fidèles, avec avantages, promos, goodies, rencontres… Sur une série de beaux-livres avec des finitions luxe dont le premier volume sortira à Noël et parlera de créatures marines (avec C.J. Sterne, Ariel Tachna et Victoriane Vadi). Sur des intégrales papiers. Sur des partenariats qui nous font rêver et dont on ne peut pas encore parler (au hasard et dans le désordre : diffusion, cession tiers, traduction anglaise). Sur de nouveaux titres qui nous ont fait chavirer. Sur… plein de choses. Nous sommes une petite maison d’édition certes, mais une petite maison d’édition qui en veut, qui a envie de réussir, de faire rayonner son catalogue et de porter nos auteurs le plus loin possible.

Nos résolutions :

  • Fermeture de MxM Bookmark en janvier et février
  • Report des sorties qui ne sont pas en cours de finalisation à 2018 (Fraction de seconde (MF), Solo (MF), On ne vit qu’une fois (MF), Star Host (MM), Respire (MM), Ethan (MM), Apprendre à devenir adulte (MM))
  • Un Salon du Livre à venir de foufou
  • Des promos et des opérations découverte en janvier et février (mais pas que)
  • Des beaux-livres
  • Des projets top secret

 

Merci à ceux qui auront lu jusqu’à la fin 😊 Nous avions besoin de coucher les mots sur le papier, d’en parler publiquement afin de pouvoir tourner la page et revenir plus motivés que jamais.