Le chant du corbeau : les femmes de la série « Le Clan Bennett »
Actualité

Le chant du corbeau : les femmes de la série « Le Clan Bennett »

TJ Klune, auteur de la série Le Clan Bennett, dont nous avons publié le premier tome « Le chant du loup » en décembre 2016, va mettre en ligne 8 articles à propos du second tome à venir cette année, « Le chant du corbeau ». Nous avons décidé de les traduire et de vous les partager.
Si vous n’avez pas encore lu les précédents articles, ils sont disponibles ici !

Spoilers sur l’histoire du « Chant du loup », alors soyez prudents si vous n’avez pas lu ce premier tome.

Il y a sept femmes différentes dans « Le chant du corbeau ».

Chacune d’elles est importante, peu importe la longueur de leur intervention.

Quand j’ai commencé à écrire « Le chant du loup », j’étais conscient des choix que j’allais faire concernant les femmes de la série. Trop souvent dans la romance M/M, les personnages féminins sont relégués au rang de meilleure amie pétillante ou de petite amie/épouse vengeresse qui sépare les personnages principaux.

Je suis probablement tombé moi-même dans ce trope avec « L’ours, la loutre et le moustique ». La mère de Bear et Ty était… ma foi. Si vous avez lu ce livre, vous savez ce qu’elle était. Et puis il y avait Anna, la petite amie de Bear. Une partie de moi aimerait avoir géré ça différemment, mais j’ai aimé le personnage qu’elle est devenue au fil de la série. Je me suis moi-même senti un peu peiné par la mère lorsqu’on arrive à « L’art de la respiration ». Ce n’était pas une bonne personne, loin de là ; mais j’aimerais croire que je la comprenais un peu mieux à la fin.

Toutefois, dans « Le chant du loup », j’ai voulu avoir des femmes qui soient aussi fortes que les personnages masculins.

En fin de compte, Maggie Calloway n’était pas une victime. Oui, elle a été assassinée par Richard Collins, mais elle est morte en luttant, tout comme Thomas Bennett. Son amour était intense et merveilleux, et ça a fait mal quand elle a disparu. Sans elle, je ne crois pas qu’Ox aurait été l’homme qu’il est. Bien sûr, il avait les Bennett, mais il a appris à rester debout grâce à sa mère.

Jessie était… eh bien… Elle était la petite amie qui s’est brièvement retrouvée entre les deux personnages principaux, même si lorsque Ox et elle étaient ensemble, Joe était bien trop jeune pour que cela implique réellement qu’elle les séparait. Mais tout le monde grandit un jour ou l’autre, et Jessie est devenue une part importante de la meute. Elle est devenue indépendante d’Ox, même si c’est à travers lui (et Chris) qu’ils se sont tous retrouvés liés à la meute.

Et Elizabeth. Ma reine. Je l’adore. Et je lui ai fait mal. Je serai honnête, quand j’ai écrit « Le chant du loup », j’ai dû m’interrompre après la mort de Thomas Bennett parce que j’avais écrit ce que Ox ressentait, mais que je n’avais pas nécessairement montré Elizabeth et son deuil. C’était une erreur ; une erreur que je savais qu’il fallait corriger immédiatement. Ce n’était pas juste de la laisser sur le carreau.

Ce qui m’amène au « Chant du corbeau ».

Elizabeth Bennett (et non, ce nom n’était pas intentionnel – ce n’est qu’après la parution du livre que quelqu’un a dit, oh, ce nom est familier –*soupire* ; en fait, elle a été la dernière de tous les Bennett à avoir un prénom, après le choix même du nom de famille) est la matriarche de la meute. Quand nous reviendrons au Green Creek du présent, nous la verrons aux commandes. J’avais peur de la voir en quelque sorte se fondre dans le décor, n’apparaissant que pour dispenser sa sagesse avant de disparaître à nouveau.

Alors dans les grandes lignes, j’ai écrit un arc complet pour elle, ce qu’elle faisait quand certains événements arrivaient, ce qu’elle avait dû ressentir. La difficulté quand on écrit dans une perspective particulière, c’est l’idée de raconter au lieu de montrer. Je ne suis pas aussi obsédé par ça que certaines personnes peuvent l’être (chacun ses goûts), mais j’avais conscience d’elle à chaque instant.

Et cela a été d’une grande aide que l’histoire de Gordo soit autant entremêlée à la sienne (et, bien sûr, celle de Thomas Bennett – mais je reviendrai sur lui la semaine prochaine). Même s’il ne l’admettra pas, je crois qu’Elizabeth connaît Gordo mieux que quiconque. L’histoire qu’ils partagent est une histoire remplie de douleurs et d’épreuves, mais ils se comprennent d’une manière à laquelle je ne m’attendais pas. Évidemment, Gordo ne s’y attend pas non plus, et c’était une révélation de les voir retrouver leur chemin l’un vers l’autre, après tout ce qui s’est passé (et dont vous apprendrez tout).

(Et souvenez-vous, Elizabeth aura sa propre histoire intitulée « Le chant de l’amour », publiée sur le blog (de Tj Klune, ndlt) le 1er septembre.)1

C’est pareil pour Jessie. Oui, c’est l’ex d’Ox. Oui, c’est la sœur de Chris. Mais j’avais besoin qu’elle se tienne debout toute seule, en particulier parce qu’elle est humaine. Elle ne possède pas de magie. Elle n’est pas un loup. Mais elle sait se défendre. En fait, c’est devenu une vraie teigne, comme vous le découvrirez bientôt. Vous vous rappelez le pied-de-biche d’Ox, celui qui contient de l’argent ? Il ne peut plus s’en servir, de toute évidence. Alors c’est Jessie qui en hérite, et bordel de merde, elle va botter plein de fesses, et faire remarquer leurs conneries aux hommes de la meute (et il y en a beaucoup. Les hommes sont stupides). Elle est souvent la voix de la raison, et fait partie de ce que Gordo (à son grand désarroi) nomme l’Équipe Humaine.

La troisième femme est quelqu’un que nous avons brièvement aperçu dans « Le chant du loup ».

L’Alpha suprême (temporaire).

Michelle Hughes.

En gros, elle reste une énigme, même si son rôle dans « Le chant du corbeau » est plus important qu’il ne l’était dans « Le chant du loup ». Certains verront en elle une méchante, et même si c’est juste, je ne sais pas si c’est vraiment exact. Et non, ce n’est pas la Grande Méchante du « Chant du corbeau ».

Elle est encore bien bien loin de Green Creek, mais ses actions dans « Le chant du corbeau » se répercuteront à travers toute la série. Ça ne signifie pas qu’elle est mauvaise, mais qu’elle fait ce qu’elle pense être juste. Et qu’elle ait raison ou non sera la grande question. Le pouvoir est enivrant, et vu sa position, elle en a eu un avant-goût. Que fera-t-elle pour garder ce pouvoir, si elle pense le devoir ?

Sept femmes.

Je vous ai parlé de trois d’entre elles.

Les quatre autres ?

L’une n’a aucun dialogue, mais elle est probablement le catalyseur de nombreuses grandes choses dans les deux livres restants.

La seconde est la mère de Gordo. Ce que vous avez lu brièvement dans « Le chant du loup » est un mensonge raconté par un homme en colère déterminé à tenir Ox loin des loups.

La troisième est… intéressante. Disons juste que Rico aura les mains occupées.

Et la quatrième ?

La quatrième doit être mon personnage préféré de toute cette série.

Parce qu’elle est la vraie méchante du « Chant du corbeau ». Son histoire avec le clan Bennett remonte bien plus loin que ce à quoi tout le monde s’attend. Et elle mettra les loups à genoux.

(Je suis vraiment un salaud, lolol)

La semaine prochaine, Gordo et Thomas Bennett : le bon, la bête et le truand.

Tj

Et le petit teaser:

La relation entre Carter et Kelly joue un rôle majeur, et Gordo se fera un nouvel ennemi à cause de ça et de ses actions.

***

1 Nous traduirons également « Le chant de l’amour » et nous la publierons par la suite ici-même.

Visited 532 times, 2 Visits today

About Lucile

2 réflexions sur“ Le chant du corbeau : les femmes de la série « Le Clan Bennett »

  • Jessica Dupont
    Jessica Dupont
    21 June 2018 17 h 11 min

    Oh ça donne encore plus envie de lire le chant du corbeau :)

  • MaevaCerise
    MaevaCerise
    30 June 2018 18 h 34 min

    C'est vrai que toutes les héroïnes du Chant du loup se sont révélées fortes et intenses à leurs manières, surtout Elizabeth et Maggie à mon humble avis. Jessie.. est très caractérielle, j'apprécie son humanité mais je ne sais pas encore ce que je pense d'elle. Mais aucun doute qu'elle est forte elle aussi. J'ai hâte de lire le futur tome !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.*